virsh

Linux/KVM est une solution de virtualisation efficace, libre et standard pour les serveurs Linux. Gérant les machines virtuelles avec libvirt, la commande virsh permet de gerer vos VM en ligne de commande.
Lire la suite

qemu

qemu : tester si une image iso est bootable.
En fait, il s’agit simplement de vérifier si une image iso est bien bootable avant de la graver sur un dvd ou une cle usb.
Lire la suite

Care

CARE (Comprehensive Archiver for Reproducible Execution) vient de sortir en version 2.1)

Cet outil permet d’exécuter une commande (script) Linux et de créer une archive (.bin) qui contiendra l’intégralité des fichiers utilisés pour cette commande (y compris les bibliothèques et autres exécutables nécessaires…).

Basé sur PRoot (outil français…d’où le jeu de mots ), CARE permet de reéxcuter cette commande sur un autre système en utilisant uniquement les fichiers de l’archive.

Très pratique pour reproduire un bug sur un environnement différent…

CARE peut aussi être utilisé pour rassembler les fichiers dont vous aurez besoin pour pondre votre nouvelle release, ou tout simplement pour rendre portable vos apps.

Exemple :

#./care-x86_64 lsof

Produit un fichier ‘care-hhmmss*.bin’ sur la machine locale.

Le fichier peut-être transféré dans un autre environnement (Linux evidemment;) ) pour être exécuté (ou extrait).

Extraction du fichier dans un répertoire :

#./care-hhmmss*.bin

Lancement du script depuis ce répertoire :

#./care-hhmmss*/re-execute.sh

Pas mal 🙂

Source : http://linuxfr.org

raspberry-freebox

raspberry-freebox:

Si comme moi, vous êtes l’heureux propriétaire d’un RaspBerry Pi et si en plus celui-ci est connecté « aux fesses » de votre Freebox Revolution, voici une petite astuce qui pourrait vous intéresser    🙂  Lire la suite

vi tout puissant

Vi tout puissant :
-utilisation de  vi sur un repertoire.
On peut parfaitement lancer la commande vi sur un répertoire.
Une fois la commande lancée, vi ouvre une fenêtre qui présente les fichiers présents dans ce répertoire.
Comme indiquée dans les lignes supérieures de la fenêtre, l’utilisateur pourra se déplacer dans l’arborescence, supprimer, renommer, trier, exécuter et bien sur ouvrir les fichiers courants du répertoire.

Magique non ?

Copie écran d’un « vi /tmp/repertoire » qui contient 5 fichiers (fic1…5):vi







Encore plus fort
-utilisation de  vi sur un fichier tar.gz :
exemple :

vi lshw-B.02.12.01.tar.gz

Vous pouvez :
-vous balader dans l’arbo du tar.
-modifier un fichier source…et le sauvegarder…si, si !!!!
Elle est pas belle la vie !
vi_gz









Pour ceux qui auraient vécu dans l’eau pendant les mille dernières années :
http://www.vim.org/index.php

Bash : création automagique de repertoires

Bash : création automagique de repertoires – « bash mkdir multiple directories » –

Quelques commandes afin de faciliter la création de répertoire :
-création des répertoires 2000 à 2009

mkdir 200{0..9}

-création de 3  répertoires (webmaster, webdesign, webtools)

mkdir web{master,design,tools}

Ps  : la commande fonctionne évidemment en sens inverse

rmdir 200{0..9}
rmdir web{master,design,tools}

kvm : virt-manager sous user non root

Utilisation de kvm : virt-manager
Toujours embêtant de travailler sous user root !
Voici, une méthode qui permet de lancer « virt-manager » sous un utilisateur non-root.
Testé sous ma distribution favorite <Fedora> (donc Centos, Redhat ça le fait aussi) : il s’agit simplement de créer un fichier « 50-org.libvirt.unix.manage.pkla » sous le répertoire « /etc/polkit-1/localauthority/50-local.d ».
Voici le contenu de ce fichier :

#cat /etc/polkit-1/localauthority/50-local.d/50-org.libvirt.unix.manage.pkla
Allow a user to manage virtual machines]
Identity=unix-user:toto
Action=org.libvirt.unix.manage
ResultAny=yes
ResultInactive=yes
ResultActive=yes

Et voila, le user « toto » va pouvoir lancer virt-manager et se faire de belles VM : quelle chance !

Python exif sous Linux

pyexiv2 logo

Python exif sous Linux :
Lorsque je transfère mes photos depuis mon apn dans un répertoire de mon micro, il arrive fréquemment que les images ne soient pas orientées dans le bon sens.
Je me vois donc dans l’obligation de faire pivoter la photo et de perdre du temps à réaliser ce laborieux travail (n’oublions pas qu’un informaticien se doit d’être feignant…).
D’où l’idée de faire appel à un petit script python pour remettre tout ça dans le bon sens ! Lire la suite